A propos
Mon entrée dans la photo ? 
L'envie de photographier ce que je trouvais sous l'eau. D'où le cahier de charges de mon premier boîtier : n'importe quoi qui rentre dans un caisson grand public. Résultat : un compact et le caisson idoine. Qualité des photos ? Des souvenirs de vacances. Sans plus sans moins. Qualité du boitier ? Elle s'est avérée excellente mais je n'en savais rien à l'époque. "Compact expert" n'évoquait strictement rien pour moi. 

Et puis un jour, j'ai eu besoin de photos professionnelles pour une activité de commerçant. Bijoux et accessoires de mode. Les images devaient être destinées à la promotion. J'ai ressorti le compact et je me suis cassé les dents car je n'avais aucune formation. Balance des blancs ? Raw ? Boîtes à lumière ? De quoi vous me parlez ? L'obligation de résultat avec peu de moyens  m'a conduit auprès d'étudiants. Ils ont gentiment décliné. Pas trop leur trip et pas dans leurs cours. Si c'est pas le signe qu'il faut apprendre soi-même... Et puis j'ai mordu à l'hameçon. Je suis passé du réglage "auto" à la position "M", le comptact s'est vu adjoint les services d'un réflex, la démarche auto didacte a été complétée par des vrais cours. 

De fil en aiguille, j'ai pris conscience que la photo est le prolongement naturel de mes études en communication. Ces quelques pages sont destinées à partager ma passion pour la capture d'instants uniques. La beauté des objets, la force d'un visage, l'émotion d'un rendu...Très éclectique, ce n'est rien de le dire ! Je présente la réalité telle que je la vois. Les retouches sont présentes, je l'assume. Elles sont légères je le revendique ! Oui, bon, parfois je joue aussi un peu avec les curseurs. L'amusement et la création d'images font partie de ce que j'aime. Les photos sont prises là où l'appareil se pose. Son port d'attache est à Liège. Mais il a la bougeotte.

Bonne découverte au fil des pages.

Philippe Desoleil
 
 
 
 
 
 
Top